Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2007

Connerie du jour

 
En janvier 2006 j’avais écrit ceci :
 
Supposons que Ségolène ROYAL
 
devienne présidente de la république.
 
L’Elysée sera transféré à Versailles, normal !
 
Et je vois les pauvres gens agglutinés
 
à la grille du château comme leurs ancêtres
 
et criant :
 
"Nous voulons Jos pain nous voulons Jos pain"
 
Prémonitoire ?

Read Full Post »

Définitions du jour

 
Véreux : T’as raison ne viens pas vers moi
 
Vergeté : au hasard de la page
 
Verglas : Sonnet ?
 
Verlan : Normal s’il marche à reculons
 
Vermeil : Mont dans le 93
 
Vermicelle : Couleur de la grenouille de bénitier
 
Vermisseau : Les miens le sont en entier
 
Vermoulu : qu’à fait…son temps
 
Vernis : Le gars qui l’est fait son cirque

Read Full Post »

Connerie du jour

 
Scoop :
 
PS : "Nous nous demandons pourquoi
nous BESSON dans les sondages
 
*
 
Si cela continue le béarnais
va dévorer
la poule au pot
…et le poulet!

Read Full Post »

Définitions du jour

 
Vénéneux : Ne se trouve pas que dans le bois, n’est-ce pas Pierrot ?
 
Vénérable : Ah ben là si !
 
Ventrale : A faim
 
Ventripotent : Fait de la voile ?
 
Vénus : Mit l’eau à la bouche
 
Véracité : Alexandrin connu
 
Verbal : C’est là qu’on se dirige pour trouver les contredanses sans procès
 
Verbalisé : a été bleu de peur ?
 
Verdelet : Blanc ?
 
Verdure : Vieux beau ( Pas de remarques désobligeantes SVP ?)

Read Full Post »

Les mots durent…

 
  
  
  
  
Vais-je pouvoir encore écrire des mots doux
Avant d’avoir perdu tout à fait la mémoire
Et que les sensations parties on ne sait où
Me seront devenues d’illisibles grimoires ?
  
Cette muse éthérée n’étant qu’un hologramme
 Je peux bien la rêver mais je passe au travers
J’aimerais qu’elle vienne en occultant les drames
Que je puisse éclairer ma pièce en jolis vers
  
Aimerais-je pourtant qu’elle n’ait qu’un visage ?
Je ne sais déjà plus vraiment ce que je veux
Les masques sont tombés dans mon vieux paysage
Un peu trop délavé par l’onde de mes yeux
  
Je me dis que les mots d’où qu’ils sortent ce soir
Ne sachant se grimer entreraient dans le bal
Tout simplement vêtus d’une robe d’espoir
Qui serait incongrue dans un tel carnaval
  
Et je me plais alors à perdre la mémoire
J’attrape les couleurs en revêts les mots doux
Mais immédiatement ils deviennent gris moire
Se fondant au décor sorti d’on ne sait où !
  
 

Read Full Post »

Définitions du jour

 
Vaudois : Retirez-les immédiatement ! Vous vouliez manger en suisse ?
 
Vécu : Interjection méridionale
 
Véhicule : On le mit dedans quand le petit bouda !
 
Veinard : Enfant prodige
 
Vélivole : les vélos en ville ?
 
Velvote : Interjection méridionale de lendemain d’élections
 
Vendange : Séraphin en…paix !
 
Vendéen : et gardez l’autre
 
Vendetta : Putsch !
 
Vendredi : Quand il mit une robe un son en sortit…

Read Full Post »

Connerie du jour

 
Hier soir il y avait à la télé
deux émissions qui se complétaient :
 
TF1 : Promesses
France 2 : portées disparues !!!

Read Full Post »

A mots couverts

 
Le canard au cou vert m’a dit : "Rentre chez toi !
Tu n’es pas trop couvert et cela jette un froid."
J’étais la tête nue sans mon préserve à tifs
Mais me sentant très bien je fus dubitatif !
 
Je me suis installé sur mon banc qui surpris
A aussi renchéri : Mais qu’est-ce qui t’as pris ?
Si d’aventure un jour tu refais ce coup-là
Tes poèmes d’amour rejoindront l’au-delà !"
 
Je les ai derechef remerciés de leur aide
Pour me défendre il a bien fallu que je plaide.
J’ai montré le stylo avec son capuchon
Le banc et le canard eurent l’air moins bougon.
 
Puis j’ai bien souligné que vierge était la page
Et que mes mots vieillis n’étaient que des mots sages
Qui avaient dans le temps côtoyé des chipies 
Mais que j’avais soignés par Guitrythérapie.
 
Que je ne fréquentais aucun terme inconnu
Sans prendre précaution car quand je l’avais vu
Je regardais sitôt dans tous mes dictionnaires
S’il avait fait un test pour qu’il ait l’heur de plaire !
 
Tout en rentrant chez moi j’ai croisé une femme
Qui très vite aperçut de mes deux yeux la flamme.
Je me suis rassuré lorsqu’elle a dit : "No ! Niet !"
Elle n’a pas dit oui cette italo-soviet !
 

* 

 

Si ce blog te plaît
Ne pars pas sans voter
  Un petit clic sur GO
Merci
 

 
       

Read Full Post »

Définitions du jour

 
Vaquer : Prend le train pour ses affaires
 
Varappe : les parois, elles seront plus lisses
 
Varappeur : Dégage, on ne te comprend pas !
 
Variolé : et fait la ola !
 
Varistance : C’est papy qui en fait
 
Vaseline : Ce n’est pas pour les pipes Line !
 
Vassal : manque d’hygiène
 
Vassalité : a la grippe
 
Vaticiné : ? Non les films sont trop nases !
 
Vaudeville : a souvent des cornes !

Read Full Post »

Quand les maux se…déchaînent

 
Il avait de la vie essuyé les dégâts
Il ne finira pas ce grand ménage-là
Il chasse la poussière et puis la revoilà
Du passé il devient alors le renégat.
 
René gars très gentil avance à petit pas
Vivant au jour le jour, ce qui est pris est pris !
Il toise avec mépris son coeur qui s’est épris
Mais le ménage aussi éloignant son trépas.
 
Très passionné quand même il éprouve du mal
A refouler l’envie, à freiner ses désirs.
Lorsqu’il se laisse aller il sait se ressaisir
Il s’est accoutumé, plus rien n’est anormal.
 
Et la norme allégée de tous les vieux principes
Il affronte confiant sans craindre l’avenir.
Son besoin de tendresse il sait le retenir
Des anciennes douleurs enfin il s’émancipe.
 
L’aimant si peu la femme a eu raison de lui
Et le coeur sans raison la raison s’en écoeure
Mais petit à petit s’éloigne la rancoeur
René renaît enfin et son futur reluit.
 

* 

 

Si ce blog te plaît
Ne pars pas sans voter
  Un petit clic sur GO
Merci
 

 
       

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :