Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 23 septembre 2009

Plume indienne

L’été indien c’est en octobre
Mais il m’envoie un éclaireur
Je ne lui jette pas l’opprobre
Ce serait une grande erreur
J’essaie de m’en faire un copain
Et je lui demande son nom
Car il me vient grand peur soudain
Qu’il ne s’appelle Cupidon
Aussitôt il range ses flèches
Car quoi qu’on dise il m’a compris
De voir se rallumer la mèche
Il en serait premier surpris
« C’est vrai tu as tourné l’apache
De tes squaws tu as éteint celles
Qui t’ont fait trop de coups en vache
Et puis qui se sont fait la belle
Toi qui étais un gai luron
C’est normal que tu sois sioucieux
Comme en chemin tu fus marron
Elles t’ont bien plumé mon vieux
Dans tes poèmes qui déchantent
Même le dernier de tes mots
Y campe souvent dans l’attente
De pouvoir scalper tous tes maux
Et ton oeil qui épie est noir
On entend sans cesse tes cris
S’élever très fort dans le soir
Comme chez hyènes en furie
Ils ne sont ni chauds ni zélés
Tous tes vers qui que je sache aiment
A chanter beautés envolées
Et qui tout ton passé parsèment
Car crois-moi lorsque des fois j’erre
Au nid mots me font trop de bien
Soigne les tiens et puis espère
L’avenir est encore tien
Et si le futur bientôt t’aime
Oublie ta peine quotidienne
Il serait trop bête quand même
De te voir filer à l’indienne ! »
Du coup je vais attendre octobre
Tout juste pour qu’il m’éclaire heures
Et j’en oublierai les opprobres
Dont j’ai agoni mes erreurs
La musique qui accompagnait ce texte
était « Les cavaliers du Pony express »
interprétée par Anny et Jean-Marc Versini

Read Full Post »

Connerie du jour

 
J’ai une ordonnance pour le PS
 
Activia matin et soir
 
"Actif à l’intérieur !"

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :