Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2011

Photo Armando

*

La belle avait offert ses pétales de rose
La rosée du matin n’en goûta pas la chose
Dégoûtée goutte à goutte elle garda sa route
Arrosant la roseur de la fleur en déroute
 
L’art osé qu’elle y mit fit redresser la tige
Toi poète parfois je crois que tu attiges
L’érosion de tes mots prend un air érotique
Dans cette histoire idiote où seul le héros tique !
 
L’abeille abasourdie en chercha la peau laine
Qu’elle aimait butiner sans en perdre l’haleine
Elle lui permettait d’aller couvrir l’essaim
De la reine blottie dans le beau saint des saints
 
La belle est bien marrie devant la platebande
Car sans roses en fleur elle a bouilles qui pendent
L’épine ramollie ne fait plus son office
Les pétales perdus  est un grand maléfice
 
Mais comme à toute chose chaque malheur est bon
La graine hier reçue eut bientôt l’air fait con
Pétales de retour le tout redevint gai
Les terreaux eux aussi en furent guillerets
 
J’aime bien le jardin où sont ni forts ni quais
Ces derniers je les laisse d’ailleurs qu’aux pus laids…
Toi rose permets-moi de jouir de ton bouquet
Il me souvient d’ailleurs qu’avant je te baisais
 
Ce baiser qui à vie a gratifié mon coeur
Lui redonnant soudain une grande vigueur
Mais quand je vis ta mine je fus convaincu
L’effet se faisant : je n’étais pas qu’invaincu…
 
*

 

Read Full Post »

Délire d’automne

 

*

 

Read Full Post »

Transes port

 

*

 

 

 

 

Read Full Post »

Connerie du jour

J’ai entendu tout à l’heure une conversation
entre deux personnes qui n’étaient pas d’accord
 à propos de l’extrêne onction
administrée lorsque la personne
est déjà morte
Je n’ai pas voulu m’en mêler
C’eût été mettre de l’huile sur le feu

 

Read Full Post »

Le camouflet

Merci à Armando pour les photos

 

Read Full Post »

Plume paresseuse

 
 
 
 
 
 
 
Sachant que c’est dimanche elle se sent flouée
« Un dimanche d’automne au bien triste décor
Avec ce froid d’ailleurs tu dois bien te douter
Que ce n’est pas un temps à mettre un mot dehors ! »
 
Comme j’insiste un peu avant de commencer
Je la sens empressée d’ouvrir la parenthèse
Elle court et noircit très vite le papier
Pour pouvoir la fermer et se sentir à l’aise
 
Apparaissent des points que je dois effacer
Surtout d’exclamation elle est très en colère
Ses revendications m’empêchent d’avancer
Et je ne peux rimer en ce dimanche austère
 
Je tente une accolade elle l’envoie valser
Je montre les deux points mais elle les ignore
La muse tout là-bas de rire est convulsée
Me voyant m’échiner à faire tant d’efforts
 
La plume continue et elle m’apostrophe :
« Tu n’en as pas assez regarde le papier
Nous écrivons déjà la quatrième strophe
Sois gentil je t’en prie remets-moi au plumier ! »
 
Ne m’en veuillez donc point je ne suis qu’un otage
Peut-être que le ciel viendra me libérer
En attendant contraint je dois ranger mes pages
Sans mettre un point final pour pouvoir espérer

Read Full Post »

Larmes de feuilles

*

Au cas où droits d’auteur
 voici le texte du poème

*

Les arbres doucement ont commencé leur deuil
Je marche dans l’allée sur leurs larmes de feuilles
Je sais bien que pourtant tout cela va renaître
Mais j’écrase à regret ce que j’avais vu naître

 De l’automne il est vrai que j’aime les couleurs
Le lac a des reflets aux tons ensorceleurs
Mais je foule un tapis qui va ensevelir
Un peu de mon passé avec mes souvenirs

 La nature est sereine elle verra venir
Des printemps à foison pour la faire fleurir
J’écarte le tapis j’y enfouis un sourire
Puissè-je l’an prochain le voir s’épanouir

 Le banc n’est pas heureux et il me fait la tête
La feuille quitte l’arbre et lentement volette
Puis vient me caresser effleurant mon visage
Je me plonge à nouveau dans le beau paysage

 Une petite vieille (et oui elle a mon âge…)

Me change les idées de son doux babillage
Je cherche mon humour un petit peu rouillé
Son sourire charmant vient tout ensoleiller

 Un enfant à vélo je l’entends qui chantonne
L’avenir en riant passe donc devant moi
J’en écarte la brume et le froid de l’automne
Et je me sens heureux allez savoir pourquoi !

 Puis je rentre chez moi sur la pointe des pieds
Sitôt je prends la plume ainsi que le papier
Les mots viennent alors se coucher en cohorte
Recouvrant de printemps ma triste feuille morte

 

 

Read Full Post »

Autre décor

*

Read Full Post »

What ?

 

Autre essai courant

 

Cliquez ici 

(Il y a un poème !!!)

Read Full Post »

J’aimerais

Nouvel essai
Powerpoint converti en vidéo
Mais il faut regarder avec loupe à 200%
ou plus simplement en cliquant sur les 4 fléches de plein écran

Sinon cliquez ici

 

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :