Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Photos’ Category

Sur de superbes photos d’Armando que vous pouvez suivre

ICI et

*

A regarder plein écran
*
Texte du poème au cas où You tube ne marcherait pas

*

Publicités

Read Full Post »

  

 

*

 

Read Full Post »

Qu’importe…

Encore sur de superbes photos d’Armando que vous pouvez suivre

ICI et

*

A regarder plein écran
*
Texte du poème au cas où You tube ne marcherait pas

*

Read Full Post »

 
 
*
 
L’automne prend son temps la verdure résiste
Le banc est tout content car le soleil insiste
Les pêcheurs sont joyeux les poissons un peu moins
Le lac est merveilleux les bruits partent au loin
 
 
Sur l’arbre devant moi une branche a faibli
Une autre la soutient et tout se rétablit
Je regarde la scène et souris à demi
J’envie la vieille branche et sa fidèle amie
 
 
Bien heureuse nature aux actes instinctifs
Qui sait bien qu’ici-bas rien n’est définitif
Les oiseaux alentour composent la musique
Sur laquelle mes mots s’envolent utopiques
 
 
Le cygne est un amour il est propre il est vrai
Juste une tache au cœur point cela ne l’effraie
Il se plonge dans l’eau la tache disparaît
Il me fait un clin d’œil car plus rien n’y paraît
 
 
 
Il est de ces moments à nul autre pareil
Mes vieux os fatigués profitent du soleil
Je fais le tour du lac je prends quelques photos
L’automne a pour l’instant enlevé son manteau
 
 

Read Full Post »

 

Octobre qui s’éteint en laissant la lumière
Un soleil éclatant dont il n’est pas peu fier
Bien calé sur mon banc j’en ferme les paupières
Essayant d’oublier la pluie de mes hiers

Les couleurs de l’automne ont recouvert le lac
Pourtant devant mes yeux tout me paraît opaque
Mes pensées effeuillées sont là gisant en vrac
Je suis comme le temps à côté de la plaque !

Les ombres imprégnées dans l’esprit fatigué
Etouffent mes espoirs et viennent me narguer
Réveillant ce passé où j’ai tant divagué
Et que je ne peux plus maintenant endiguer 

Je reprends mon chemin en écrasant les feuilles
Dans l’allée qui se meurt je fais enfin mon deuil
En enterrant mes peurs pour que la vie m’accueille
Que je retrouve enfin un peu de mon orgueil

 

J’interdis aux idées de songer aux hivers
Imposant le soleil dans leur triste univers
En se laissant hâler dévêtues comme vers
Elles se passeront de tous effets divers

Je rentre alors chez moi j’allume la lumière
Tout ce que j’aperçois ne me rend pas très fier
J’appelle le soleil je ferme les paupières
Et j’envoie l’aujourd’hui rejoindre mes hiers !

 

 

Read Full Post »

Le camouflet

Merci à Armando pour les photos

 

Read Full Post »

Larmes de feuilles

*

Au cas où droits d’auteur
 voici le texte du poème

*

Les arbres doucement ont commencé leur deuil
Je marche dans l’allée sur leurs larmes de feuilles
Je sais bien que pourtant tout cela va renaître
Mais j’écrase à regret ce que j’avais vu naître

 De l’automne il est vrai que j’aime les couleurs
Le lac a des reflets aux tons ensorceleurs
Mais je foule un tapis qui va ensevelir
Un peu de mon passé avec mes souvenirs

 La nature est sereine elle verra venir
Des printemps à foison pour la faire fleurir
J’écarte le tapis j’y enfouis un sourire
Puissè-je l’an prochain le voir s’épanouir

 Le banc n’est pas heureux et il me fait la tête
La feuille quitte l’arbre et lentement volette
Puis vient me caresser effleurant mon visage
Je me plonge à nouveau dans le beau paysage

 Une petite vieille (et oui elle a mon âge…)

Me change les idées de son doux babillage
Je cherche mon humour un petit peu rouillé
Son sourire charmant vient tout ensoleiller

 Un enfant à vélo je l’entends qui chantonne
L’avenir en riant passe donc devant moi
J’en écarte la brume et le froid de l’automne
Et je me sens heureux allez savoir pourquoi !

 Puis je rentre chez moi sur la pointe des pieds
Sitôt je prends la plume ainsi que le papier
Les mots viennent alors se coucher en cohorte
Recouvrant de printemps ma triste feuille morte

 

 

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :