Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 14 novembre 2008

 
Regard si doux où je m’enfonce
Comme deux points ceux qui annoncent
Deux yeux ouvrant leurs guillemets
Les miens y phrasent sans arrêt
 
Alors mes pleurs sitôt reculent
J’essuie ces vétustes virgules
Entre tes sourcils parenthèses
Mes anciennes peines se taisent
 
Puis-je t’aimer en majuscules
Tout en demeurant minuscule
Seras-tu l’être capital
Que je mets sur un piédestal ?
 
Ta bouche appelant l’accolade
La mienne tout à coup s’évade
Le songe reste en suspension
Adieu les interrogations !
 
Ton regard dur soudain se ferme
Le rêve en arrive à son terme
Il n’était que subliminal
Ponctué d’un seul point final
 

Read Full Post »

Connerie du jour

 
Mes poèmes étant souvent sans ponctuation
 
quelques points ne sachant que faire
 
essayent d’envahir mon coeur et ses artères !
 
Il va me falloir faire une mise au point !
 
 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :